Recherches

Une dépendance amplifiée par l'interdit

Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable Pour démêler le vrai du faux salaud, suivez nos portraits-robots, décryptés par la psychanalyse. On a même planté des aiguilles dans une poupée en pensant à lui. Mais était-il pour autant le monstre suprême?

J’assume à 100 %

Par notre société dite monogame, difficile avec cerner comment une telle vie peut être possible. De la simple événement Ce qui déclenche cette soif d'aventures, c'est souvent le mode de ardeur. L'homme quitte plusieurs fois par an en voyage d'affaires, se sent isolé et ressent le besoin de remplir un vide lorsqu'il est loin avec sa famille. Il cumule les rencontres, pour un verre ou même charmer, et revient à la maison ainsi si rien ne s'était passé. Ce qui distingue ces hommes des autres infidèles, c'est qu'ils ne ressentent marche nécessairement un manque dans leur rapport actuelle, mais plus une soif d'aventure lorsqu'il se sent seul à l'extérieur de son quotidien. Certaines personnalités ont besoin de ce challenge et c'est dans ces histoires qu'ils se sentent vivre. Certains scientifiques parlent même d'une prédisposition génétique mais moi je crois que ce besoin insatiable démontre unique vide existentiel qui se manifeste avec un besoin constant de se percevoir aimé et apprécié. À la copie vie Certains hommes vivent carrément une double vie.

Les différents types de salauds

Au début, ça peut paraître ludique. Excepté cadre, hors norme, hors la règle. Des femmes qui aiment - soit ont aimé - un homme lequel ne sera jamais totalement le sien, se sont confiées à nous. Avec espoir, dépendance et rêves brisés : rencontre avec celles qui se disent heureuses à mi-temps.

Laisser un commentaire

Adresse strictement confidentielle *

132 133 134 135 136
Back to top